Chargement...

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Grossesse extra-utérine : un cas exceptionnel !

Publié le
  • 0
  • I
geu grossesse extra-utérine grossesse abdominale
Grossesse extra-utérine : un cas exceptionnel !

Quand la grossesse se développe en dehors de la cavité utérine, c’est une grossesse extra-utérine (GEU) et ça se termine généralement par une fausse couche… Mais pas cette fois !

 

 

Un cas exceptionnel, que le docteur Jill Rabin, spécialiste réputée du Long Island Jewish Medical Center de New York, avoue n’avoir vu que 4 ou 5 fois au cours de sa carrière : une femme est parvenue à mener à bien une grossesse alors que le fœtus était implanté non pas dans son utérus, mais dans son abdomen !

 

Les grossesses dites "abdominales" font partie des grossesses extra-utérines, qui se développent le plus souvent dans l’une des trompes et se finissent pratiquement toujours par une fausse couche. Il s’agit du reste d’une complication qui peut s’avérer grave pour la mère : hémorragie massive, rupture de la trompe qui peut être définitivement endommagée…

 

Ici, la grossesse anormale de la jeune femme de 22 ans n’a pu être diagnostiquée qu’à…32 semaines ! Pendant ce temps, son fœtus s’est développé normalement. Il s’est au départ implanté dans une trompe, comme dans le cas d’une GEU "classique", puis a migré vers la cavité abdominale. Ce cas ne se rencontre qu’une fois sur 10 000 environ, et reste très difficile à détecter !

 

Une grossesse abdominale provoque douleurs (notamment quand le bébé bouge) et problèmes intestinaux. Le foetus, lui, est alimenté tant bien que mal : tout de même relié au placenta par un système vasculaire rudimentaire, il est fréquemment mal nourri et souvent de petit poids, quand il parvient à naître en vie ! Mais l’histoire s’est bien terminée ici : la maman a donné naissance par césarienne à une petite fille prématurée, mais en bonne santé !

 

Les suites de couches sont en revanche compliquées dans de tels cas rarissimes : en effet, rien ne se déroule normalement, et le placenta, qui n’est pas expulsé "naturellement" (même dans le cadre d’une césarienne, il cesse de fonctionner après la naissance, mais ce n’est pas la cas ici !), reste donc très vascularisé à l’intérieur du corps de la mère ; il faut donc attendre qu’il se résorbe tout seul, ce qui peut prendre plusieurs mois sous constante surveillance médicale. On souhaite bonne chance à cette maman et à ce bébé miraculés !

 

 

Source : yahoo.com

Isabelle Damiron
 

En savoir plus

Commentez

Ajouter un commentaire
0 / 1000 caractères utilisés
 

Commentaires

 
     

    Afin d'accéder à ce service vous devez vous identifier ou créer un compte.

    Je m'identifie

    Vous avez déjà un compte Etreenceinte.com

    Mot de passe oublié ?

    Connectez-vous avec votre compte Facebook

    Se connecter
    Je m'inscris

    Devenez membre et créez votre blog, vos courbes de suivi, votre profil public, participez au forum (de discussion), et découvrez tous nos services !

    Je m'inscris