Chargement...

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Stop aux césariennes injustifiées !

Publié le
  • 2
  • I
césarienne césarienne programmée
Stop aux césariennes injustifiées !

En moyenne, 7% des bébés français naissent par césarienne. Mais dans certains régions, ils sont 43% ! Des disparités anormales…

 

 

La Haute Autorité de Santé (HAS) est formelle : dans 7 cas sur 10, la césarienne pourrait être évitée. Réservée en théorie à des situations très particulières, nombre d’entre elles sont programmées dans un souci d’organisation du personnel hospitalier, ou encore pour des motifs de confort…

 

Or, subir un tel acte chirurgical n’est pas sans conséquences : augmentation du risque de phlébites et autres troubles veineux, effets liés à l’anesthésie, complications éventuelles pour les futures grossesses… Bref : tout, sauf anodin.

 

Parce que de nombreuses disparités existent selon les régions françaises au niveau du taux de césarienne, la HAS, en partenariat avec 16 régions et de nombreuses maternités, a décidé de lancer une expérimentation en décembre 2012, et qui s’achèvera en novembre 2014. Le but : rationaliser le recours aux césariennes, et les éviter autant que faire se peut !

 

Plus de communication entre les équipes médicales et les futurs parents, ainsi que le choix d’une démarche "pas à pas" ont permis de réduire les programmation de naissance "au long cours" : dans les maternités participant au projet, quand on décide de maintenir une césarienne, on ne la programme plus des mois à l’avance, mais on attend d’être sûrs qu’aucune autre solution n’est envisageable pour le faire. Un bon début !

 

En janvier 2012, la HAS avait procédé à plusieurs rappels : avoir un utérus cicatriciel, attendre des jumeaux ou avoir un bébé qui se présente en siège ne sont pas systématiquement des indications de césarienne… La voie basse est à privilégier ! En revanche, au-delà de 3 césariennes, il faudra compter, pour la maman, avec une 4e opération. Enfin, les médecins sont libres de refuser la césarienne de convenance à une patiente qui en fait la demande ; dans ce cas, ils doivent l’orienter vers un autre professionnel.

 

 

Source : pourquoidocteur.fr

Isabelle Damiron
 

Commentez

Ajouter un commentaire
0 / 1000 caractères utilisés
 

Commentaires

 
  • Invité
    Le 12/03/2014 à 08h20 par Invité
    moi jai eu une cesa et heureusement le rytme cardiaque de ma puce et le mien ne supporter pas le travaille de 38 heures
  • Invité
    Le 11/03/2014 à 21h57 par Invité
    Mais la HAS ne dit pas qu'elle limite le temps quand il y a stagnation de dilatation à 2h. Or sans problème de la mère ou de l'enfant on pourrait attendre plus et envisager autre chose que charcuter parce que la HAS a dit...
 

Afin d'accéder à ce service vous devez vous identifier ou créer un compte.

Je m'identifie

Vous avez déjà un compte Etreenceinte.com

Mot de passe oublié ?

Connectez-vous avec votre compte Facebook

Se connecter
Je m'inscris

Devenez membre et créez votre blog, vos courbes de suivi, votre profil public, participez au forum (de discussion), et découvrez tous nos services !

Je m'inscris