Chargement...

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Cauchemars, terreurs nocturnes : à surveiller

Publié le
  • 0
  • I
cauchemars terreurs nocturnes somnambulisme enfant
Cauchemars, terreurs nocturnes : à surveiller

"Mauvais rêves" et crises de peur la nuit sont répandus chez les petits ! ils pourraient pourtant être annociateurs de troubles psychologiques… Pas de panique pourtant !

 

 

Le cauchemar se traduit par un réveil brusque et une sensation de peur qui peut persister plusieurs minutes. Les terreurs nocturnes, quant à elles, sont caractérisées par une attaque de panique se produisant alors que l’enfant n’est pas tout à fait conscient, encore semi-endormi.

 

Des manifestations fréquentes, surtout durant l’enfance ! Ces petits soucis de sommeil sont le plus souvent transitoires et disparaissent en grandissant. Ils peuvent également être liés à des épisodes traumatisants vécus par l’enfant, qui peuvent parfois passer inaperçus aux yeux des parents !

 

L’université britannique de Warwick s’est livrée à une étude sur près de 7 000 enfants, entre leurs 2,5 et leurs 12 ans. Parmi les critères évalués : la fréquence de leurs cauchemars, épisodes de terreur nocturne et/ou crises de somnambulisme, ainsi que leurs tendances psychotiques.

 

Résultats : les enfants faisant de fréquents cauchemars entre l’âge de 2,5 ans et l’âge de 9 ans ont 16% de risques supplémentaires de présenter des troubles psychotiques plus tard. Une tendance également à la hausse de plus de 3% pour les ados de 12 ans sujets au somnambulisme. Au global, à 12 ans, un enfant sur 4 souffre de cauchemars récurrents et un peu moins d’un sur 10 de terreurs nocturnes.

 

Que penser de ces conclusions ? D’abord, ne pas paniquer ! Les scientifiques rappellent que les troubles du sommeil sont particulièrement fréquents en bas âge et concernent 3 enfants sur 4. En d’autres termes, c’est normal ! Il faut simplement faire attention si ces problèmes se prolongent dans le temps. Et bien entendu, veiller à tout faire pour favoriser chez l’enfant, quel que soit son âge, un sommeil de qualité : cela passe par un environnement propice à l’endormissement, mais aussi par un régime alimentaire approprié !

 

 

Source : santelog.com

Isabelle Damiron
 

Commentez

Ajouter un commentaire
0 / 1000 caractères utilisés
 

Commentaires

 
     

    Afin d'accéder à ce service vous devez vous identifier ou créer un compte.

    Je m'identifie

    Vous avez déjà un compte Etreenceinte.com

    Mot de passe oublié ?

    Connectez-vous avec votre compte Facebook

    Se connecter
    Je m'inscris

    Devenez membre et créez votre blog, vos courbes de suivi, votre profil public, participez au forum (de discussion), et découvrez tous nos services !

    Je m'inscris